AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

HELL YEAAAHHHH
Bon, les enfants ont fini de jouer et ont été punis.
Bon retour sur votre forum ♥️

Boss

Partagez | 
 

 Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.

Aller en bas 
AuteurMessage
Casey L. Wakefield
F R A T I E N ⊱ ucla student

avatar

✎ BLABLA : 232

MessageSujet: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 17:15




Casey Lynn Wakefield




Hello! Je me présente: Casey Lynn Wakefield. Je suis né(e) le 8 aout 1989 et je viens de Boston, quelque part en Amérique, ce qui me fait aujourd'hui 21ans. Côté cœur, je suis totalement célibataire et attiré(e) par les garçons . D'ailleurs, on dit de moi que je suis une personne plutôt inaccessible de ce côté-ci. Pour en finir avec cette introduction, sachez que je fais partie de la confrérie students et que je suis un personnage inventé


dossier d'étudiant



TAILLE EN CM:POIDS EN KG:
ÉTUDES:ANNÉE:
MALADIE:JOB:
NIVEAU DE VIE:COMPLEXE:
STYLE (vestimentaire):POPULARITÉ: ★★★★





Des soucis avec ta famille ?

Pour Casey aujourd’hui elle n’a plus de famille. Ses parents sont morts quand elle avait quatorze ans et sa famille d’accueil n’en avait qu’après la richesse dont elle avait hérité. De plus, ils n’ont eu de cesse de la rabaisser et la battre tout le temps qu’a duré cette cohabitation et elle en reste marquée à jamais. Donc non, elle n’a plus de problèmes de famille, elle ne côtoie plus ses soi-disant parents adoptifs et son « demi-frère », elle est partie à l’autre bout du pays pour s’assurer de ne plus jamais les croiser et de pouvoir refaire sa vie comme elle l’entend.

Ton caractère


Casey est assez difficile à cerner. C’est de l’extérieur une jeune femme pleine de vie, toujours souriante, toujours le mot pour rire, qui ne se prend jamais la tête, qui tourne tout à la dérision –elle a même donné un prénom au cafard qui réside de manière permanente dans son appartement-, elle ne se préoccupe pas de ce que les gens pensent. Bavarde, hyperactive, elle a toujours besoin de faire quelque chose, étudier, travailler, faire du sport … elle ne se repose que rarement, flâner pour ne penser à rien, très peu pour elle, c’est tout le contraire qui se produit, elle se met à trop penser. Loin cependant d’être naïve, elle ne se laisse pas abuser par les fausses paroles, elle est sans cesse sur ses gardes, elle peut vous faire croire qu’elle vous aime bien sans avoir une seule seconde confiance en vous. Elle ne fait d’ailleurs confiance qu’en très peu de personnes et généralement, les hommes ne font jamais partie du lot. Elle a perdue toute confiance en elle et en son corps, bien qu’aujourd’hui qualifié de parfait par beaucoup de ses connaissances. Elle n’imagine pas plaire à qui que ce soit mais elle n’en fait pas un complexe, elle n’est pas du genre à se plaindre ou à montrer sa tristesse ou ses problèmes. Elle garde tout enfoui au fond d’elle-même. Malgré les épreuves que la vie lui a imposé, elle reste une jeune fille généreuse, toujours prête à tout pour aider les autres mais jamais elle-même, elle ne se préoccupe pas vraiment d’elle, elle est curieuse, à la limite de la fouine trop envahissante. Elle aime tout connaître, tout savoir et surtout, tout maîtriser. Sa pire phobie reste la perte de contrôle de sa vie, de son quotidien. Elle sait ce qu’elle veut faire, qui elle veut être. Elle a la sale habitude de se coucher très tard pour se lever très tôt, elle ne dort pas plus de 5 heures par nuit, elle n’en a pas besoin. Elle ne fait rien dans l’excès, elle ne boit pas, ne fume pas, n’a jamais touché à la drogue, elle n’a connu le sexe qu’une seule fois et n’est pas prête à renouveler l’expérience, une vraie petite sainte sous tous les rapports. Et c’est souvent ce qu’on dit d’elle, pourtant elle reste plus complexe que ce qu’on pourrait imaginer. Elle reste une jeune femme perdue, qui cherche encore sa voie, ce qu’elle attend de la vie et des personnes qu’elle côtoie. Parfois, elle ne vit que pour les autres et pas vraiment pour elle. Elle n’en reste pas moins caractérielle, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et affirme ses opinions sans se préoccuper de ce que les autres vont lui dire. Elle est têtue et obstinée, pourtant elle sait s’effacer quand c’est nécessaire, elle ne cherche jamais véritablement le conflit, elle passe à côté pour éviter la casse. Elle sursaute systématiquement quand elle entend une porte claquer trop fort. Superstitieuse, elle est parfois trouillarde et pas bien courageuse, ce qui lui pose parfois problème dans le quartier où elle vit.



vous irl

pseudo: Morgane
âge: 21 ans et 5 mois X)
fille [X] ou garçon [ ]
fréquence de connexion: 6/7
où avez-vous trouvé le forum: C’pas moi, c’est Drake :P
avatar: Jessica Lowndes
est-ce un multi-compte?: Nope, ch’ui toute neuve X)
commentaire: Je m'excuse d'avance si le niveau de ma présentation laisse à désirer, ça fait un petit moment que j'ai pas rp, faut que je me ré-habitue :**: :**:
code du règlement:
Spoiler:
 
Petit formulaire à remplir pour nous aider:
Code:
[color=red]❖[/color] Jessica Lowndes • Casey L. Wakefield





© MISE EN PAGE PAR [K]


Dernière édition par Casey L. Wakefield le Ven 3 Fév - 18:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey L. Wakefield
F R A T I E N ⊱ ucla student

avatar

✎ BLABLA : 232

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 17:16



ton histoire

La vie semble plus simple, plus belle, plus douce à partir du moment où l’on nait au bon endroit, dans de bonnes conditions. C’est le cas de Casey, née avec une petite cuillère en argent dans la bouche à Boston, elle n’a jamais eu à se plaindre de son enfance. Petite enfant choyée et aimée de ses deux parents, sa vie ressemblait à un paradis, à ce genre de rêve qui semble trop réel pour exister. Surnommée « petite princesse » par un père présent et aimant, adorée par une mère au foyer entretenue, le monde de Casey ne mesurait pas moins de 800 m2 avec piscine, terrasse et jardin de 20 hectares, le tout à l’écart de la ville pour la tranquillité et le confort de la petite famille. Enfant unique, Casey n’a jamais manqué de rien, elle était simplement couverte de cadeaux en permanence, il lui suffisait de prononcer le mot « chien » durant son sommeil pour que le lendemain, une flopée de petits labradors l’attendent au petit déjeuner pour qu’elle fasse sa sélection. Heureuse, petite fille active et curieuse, elle s’est rapidement révélée intelligente et brillante, bien qu’un tantinet flemmarde pour les devoirs. Mais papa était toujours là pour l’aider.

Je vois venir d’ici les mauvaises langues qui diront que cette fille doit être le stéréotype tant aimé des films américains, toujours habillée de rose telle une Barbie, égoïste, égocentrique, qui prend les gens de haut et les remet à la place qu’ils occupent dans cette société. D’accord et maintenant si je vous dis que cette demoiselle vit dans un 20 m2 qu’elle finance difficilement grâce à un minable job de photographe et qu’elle a pu poursuivre ses études uniquement grâce à la bourse qu’on lui a offerte et que c’est en courant et avec la plus grande joie qu’elle a quitté le domicile familial, dans la peau d’une enfant meurtrie et brisée sentimentalement ? Vous vous demandez bien sûr ce qui a bien pu se passer pour que la petite princesse se retrouve ainsi ruinée et incapable de se construire une vie sociale saine. Et bien pour cela, il faut remonter à l’âge de ses 14 ans.

« Mademoiselle Wakefield, comment vivez-vous le décès de vos parents ? » « … » « Vous devez savoir que je suis là pour vous aider et si vous refusez de me parler, je ne le pourrais pas » « Qui vous dit que j’ai besoin d’aide ? » « Vous êtes une jeune fille de quatorze ans qui a toujours vécu dans l’amour de ses parents, vous étiez gâtée, choyée et vous rouliez sur l’or, aujourd’hui, vous avez perdu les deux personnes que vous aimez le plus et votre argent ne vous sera restitué qu’à votre majorité, vous allez vivre dans un orphelinat où il n’y aura plus que votre petite personne qui compte mais des dizaines d’autres enfants… n’allez surtout pas me dire que vous ne ressentez rien ! » « Je ressens surtout le besoin de sortir d’ici pour éviter de faire face à une pauvre mégère frustrée qui se fait passer pour une psy mais qui n’a eu de cesse de me juger depuis mon entrée dans son bureau ! »

Et il est vrai que Casey fut rapidement jugée. Placée dans un orphelinat suite au décès de ses parents, son oncle et sa tante dans un accident de bateau, elle n’avait plus personne pour prendre soin d’elle. Tout l’argent que son père avait investi dans sa société revenait à son meilleur ami et co-directeur. Casey héritait d’une part généreuse d’argent qu’elle ne pourrait toucher qu’à sa majorité passée. Il faut dire que son père, seulement âgé de 36 ans n’avait pas encore pris toutes les dispositions pour mettre sa fille à l’abri dans que le cas où il disparaitrait. Et il ne s’était pas imaginé un seul instant que sa femme et les deux derniers membres de leurs familles s’en iraient avec lui.

Elle fut tout de suite cataloguée comme une petite fille riche, égoïste, une enfant pourrie gâtée qui avait beaucoup de mal à redescendre de son piédestal. Et c’était en partie vrai. Mais quand on a une bonne fortune en héritage, on ne reste pas bien longtemps orpheline. Trois mois seulement après son arrivée, un couple venait pour l’adopter. Étrange quand on pense qu’elle avait déjà quatorze ans et que rares étaient ceux qui souhaitaient s’encombrer d’adolescents. Sa vie devint un enfer à partir de cet instant. Scolarisée dans le collège le moins cher possible du quartier, elle n’avait pas beaucoup d’amis à qui se confier. Dépressive suite à la perte de ses parents, elle prit rapidement beaucoup de poids, si bien qu’elle devint la risée de toute sa classe, celle avec qui personne ne voulait sortir et encore moins être amie. Seule, abandonnée, Casey n’eut aucun autre choix que de se renfermer sur elle-même, se plongeant dans ses études dans l’espoir de partir de chez elle le plus rapidement possible. Élève appliquée et consciencieuse, elle était la petite intello que personne ne remarque sauf quand il s’agit de faire une mauvaise blague. Et l’entrée au lycée fut pire que tout pour elle. Au domicile de sa famille adoptive, il ne fallait pas compter sur une meilleure ambiance, ses parents n’étaient jamais là, ils ne s’occupaient jamais d’elle et généralement, ils ne la prévenaient jamais pour les repas qu’elle prenait seule dans sa chambre. Incapable de cuisiner correctement, elle perdit l’habitude de manger équilibré. Mais il n’y avait pas que ses parents, elle devait également faire avec un demi-frère des plus désagréables. De deux ans son aîné, il ne cessait de la chercher, de la ridiculiser, de la rabaisser et parfois même, de la brutaliser un peu. Il n’était pas rare qu’elle se prenne une porte, qu’elle dévale trop rapidement les escaliers par « accident » ou qu’elle trébuche sur une peau de banane laissée devant sa porte, sa famille la qualifiait alors de maladroite, ce qu’elle n’a jamais été véritablement. Et quand son frère invitait des amis, elle était évidemment la principale attraction du moment.

« Je fais une fête à la maison samedi soir, les parents sont pas là et Alec aimerait bien passer un peu de temps avec toi… » Âgée de 16 ans et abasourdie qu’on puisse s’intéresser à elle, Casey attendit ce samedi toute la semaine. Elle s’enferma très tôt dans sa chambre pour se préparer correctement, elle se fit toute jolie pour ce garçon avec qui elle parlait et dont elle pensait être follement amoureuse. Il s’appelait Alec et il était clairement le fantasme féminin par excellence.

« Alors comme ça, t’es la demi-sœur de Caleb ? » « Oui, ses parents m’ont adopté à la mort des miens. » « C’est triste, je suis navré pour toi … ça te dit de me faire visiter ta chambre ? »

Un peu direct mais comment dire non à ce regard bleu qui vous transperçait l’âme de part en part ? Tout sourire, elle le fit entrer dans sa chambre sans même remarquer qu’il prenait des photos derrière son dos. Et avant qu’elle ne se rende compte de quoique ce soit, elle était assise sur son lit, Alec à ses côtés. « Est-ce que je t’ai dit combien tu étais ravissante ce soir ? » Rougissante et peu à l’aise, Casey gigotait, sans pour autant se défaire de l’étreinte nouvelle que lui offrait ce canon de beauté. Profitant de l’instant, elle se laissa aller jusqu’à un certain point.

« Non attends, je n’ai jamais … » « Oh allez, laisses toi faire, tu verras c’est génial, vis un peu et arrêtes de te prendre la tête ! » Le ton était un peu autoritaire et dans la mesure où elle était déjà à moitié coincée sous lui dans une poigne ferme et imparable, elle tenta de suivre son conseil et de se laisser aller. Elle aimait bien Alec, il lui faisait toujours des compliments, ils parlaient de tout et de rien ensemble, il était gentil, attentionné et elle se sentait belle dans ses bras, oubliant ses rondeurs et ses complexes. Seulement cette nuit-là, il fut tout sauf réellement attentionné à la douleur qu’elle a pu ressentir. Aussitôt terminé, il se leva pour sortir de la chambre, la laissant blessée et perdue. Et quand elle descendit pour le rejoindre dans l’attente de quelques explications, toutes les personnes présentes la montrèrent du doigt pour rire. Particulièrement son demi-frère et Alec, occupés à regarder des photos et à s’échanger l’argent du pari gagné. Le cœur en miettes et la fierté brisée, Casey s’enfuit de la maison ce soir-là pour n’y revenir que le lendemain. Personne ne sait ce qu’elle a bien pu faire durant une nuit entière et ce n’était certainement pas son frère qui allait lui poser la question.

La naïve petite Casey est bel et bien morte cette nuit-là. Elle a commencé un régime drastique pour perdre tous les kilos superflus pour devenir celle qu’elle avait toujours rêvé d’être. Il lui fallut une année complète pour atteindre un poids normal et éternellement insatisfaite, elle a continué à perdre sans relâche depuis, quitte à mettre sa santé en danger et sauter des repas. Pourtant, là où certaines auraient profité de ce nouveau physique de rêve pour faire baver et payer tous les hommes qui se croient irrésistibles, Casey est aujourd’hui tout simplement incapable d’approcher un homme physiquement et encore moins de lui faire confiance. Elle avait cru son père quand il lui disait qu’il ne l’abandonnerait jamais, elle croyait son frère quand il lui disait qu’elle ne craignait rien enfermée dans le placard à balai, elle avait cru Alec quand il avait prétendu l’aimer. Elle ne croit tout simplement plus aux mensonges des hommes, leur céder un contact physique est une véritable épreuve quand elle se souvient de la façon dont l’un d’eux s’est servi de son corps et l’a si violemment rejetée et dénigrée. Elle ne se fait pas assez confiance pour cela, même si vu de l’extérieur, elle ne laisse rien paraître de ses complexes. Elle n’a plus jamais fait l’amour depuis ses 16 ans et ne s’en porte pas plus mal. Elle s’est consacrée à ses études jusqu’à l’âge de ses 18 ans, dans l’espoir de récupérer l’argent de ses parents et s’enfuir aussi loin de cette famille.

Seulement au moment de ses 18 ans, une mauvaise surprise l’attendait de plus belle. « Comment ça, c’est tout ce qui reste ? » Furieuse, la jeune femme regardait le banquier, médusée de ce qu’elle venait d’apprendre, totalement incapable de l’assimiler. « Et bien oui, le juge a débloqué votre compte à la demande de vos parents adoptifs pour payer vos études et tous vos frais ! » « Et vous croyez vraiment que je leur ai couté aussi cher pendant quatre ans ? »

Incapable de discuter tranquillement plus longtemps et une nouvelle fois lésée par ses parents adoptifs, c’est effondrée qu’elle revint à la maison. Elle ne demanda aucune explication, se contentant de vider le compte pour s’emparer de ses derniers dollars et de s’envoler le lendemain, sans même une lettre d’adieux pour Los Angeles, où elle avait eu la chance d’être acceptée avec une bourse. Il ne lui restait plus qu’à trouver un petit appartement qu’elle parviendrait à financer grâce aux photos qu’elle vendait régulièrement à un journal de Boston avec qui elle reste en contact encore aujourd’hui et qui lui permet de survivre. L’idée d’aller vivre sur le campus ne lui plait absolument pas, elle ne s’y sent pas à sa place, pas plus que dans les confréries de l’université. Elle est là pour étudier, même si aujourd’hui elle se montre souriante, serviable et généreuse avec tout le monde, elle n’en oublie pas moins son passé et la façon dont chacun a pu profiter d’elle. Même si elle prend le métro pour rentrer chez elle ou qu’elle utilise une malheureuse bicyclette pour aller à l’université, même s’il lui arrive de finir le mois sans chauffage dans son appartement pour pouvoir se payer à manger convenablement et même si elle est obligée de sauter quelques repas, elle n’en reste pas moins maître de sa vie pour l’instant. Elle gère son argent comme elle le peut, faisant son possible pour ne pas puiser dans celui que lui a laissé son père pour en mettre de côté à la fin de ses études. Et c’est dans l’espoir d’aider les gens et de ne pas penser à elle qu’elle veut devenir médecin. Elle reste une jeune fille un peu trop généreuse pour son propre bien.





Dernière édition par Casey L. Wakefield le Ven 3 Fév - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang M. Rosenberg
P H I A gentleman is a patient wolf

avatar

✎ BLABLA : 188

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 17:17

Bienvenue :bave: très très bon choix d'avatar :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fraternities-rpg.org/t785-wolfgang-mederick-rosenberg http://www.fraternities-rpg.org/t788-wolfgang-mederick-rosenberg-o-we-are-born-to-die
Santana H. Wildworth
SANTA BITCH ♛ membre du staff.

avatar

✎ BLABLA : 1328


MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 17:26

Bienvenue, mon dieu j'adore ton avatar ! il est magnifique ! :bave: :**: :heart:

_________________



“That’s what I’m afraid of. Not being enough. Not good enough, not smart enough, not pretty enough”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 17:33

Bienvenue =) & bonne chance pour ta fiche (:
Revenir en haut Aller en bas
Casey L. Wakefield
F R A T I E N ⊱ ucla student

avatar

✎ BLABLA : 232

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 18:37

Merci à vous trois pour l'accueil :**:
Et normalement, si j'ai rien oublié :nat: , ma fiche est terminée :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice D. Campbell
F R A T I E N ⊱ ucla student

avatar

✎ BLABLA : 75

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 18:54

Bienvenue mais LOWNDES :face: :y: :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fraternities-rpg.org/t807-candice-d-campbell-barbie-n
Santana H. Wildworth
SANTA BITCH ♛ membre du staff.

avatar

✎ BLABLA : 1328


MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 18:55

J'adore ta fiche et ta façon d'écrire, j'espère que je pourrais avoir une place dans tes liens !


Yeah,fiche validée!

❝ Level 1 cleared ❞

Bravo, je te souhaite la bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plairas ici et qu'on te verras encore longtemps C:

Maintenant que tu as passé cette étape, voila un petit récapitulatif de ce que tu devrais faire en premier sur notre forum:

@ Remplir tous les champs de ton profil
@ Faire ta fiche de liens [ICI] et si tu veux, celle pour tes rp [ICI]
@ Te créer un Formspring [ICI]

Et nous t'invitons également à créer un compte facebook pour ton personnage puis à le recenser [ICI]

Tout en bas du forum, tu retrouveras une catégorie réservée exclusivement à ton groupe où tu pourras discuter avec tes camarades et participer à la mise en place de divers événements. Il y a aussi la chatbox où tu peux discuter avec les autres membres qui se feront un plaisir de répondre à tes questions et te mettre à l'aise si tu te sens un peu perdu(e). Si tu veux un rang spécial, n'hésite pas à faire une demande [ICI]

Voila! Évidemment, beaucoup d'autres choses sont en place sur le forum, alors s'il y a des éléments qui te sont encore inconnus, n'hésite surtout pas à demander de l'aide. Je te souhaite d'agréables moments de jeu sur FRATERNITIES!


_________________



“That’s what I’m afraid of. Not being enough. Not good enough, not smart enough, not pretty enough”
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey L. Wakefield
F R A T I E N ⊱ ucla student

avatar

✎ BLABLA : 232

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 19:14

Merci beaucoup :nat: et pour le compliment :**:
Et pas de souci, je te garde une place dans mes liens avec plaisir :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake K. Caldwell
DARK MEMORIES
& Soul In Torment

avatar

✎ BLABLA : 455

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 19:22

I'm superman !!! :superman: Même avec 40 de fièvre je rate pas ta présa ! Bon j'avoue j'ai pas tout lu encore -_-' héhé trop content que tu sois venuuuueeeee :disco: :calin:

BIENVENUEEEEEE ma Jihan ! :fuck:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fraternities-rpg.org/t683-drake-l-enfer-est-pave-de-b
Casey L. Wakefield
F R A T I E N ⊱ ucla student

avatar

✎ BLABLA : 232

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Ven 3 Fév - 19:33

Héhé merci à toi mon Drake :kiss1: Tu peux retourner au chaud au fond de ton lit :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel P. Fox
Babybel ⊱ with a Crown
avatar

✎ BLABLA : 509

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Sam 4 Fév - 13:22

Hé!! Bienvenue par ici! J'espère que tu t'y plairas :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fraternities-rpg.org/t131-abel-p-fox-cahier-des-charg
Casey L. Wakefield
F R A T I E N ⊱ ucla student

avatar

✎ BLABLA : 232

MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   Sam 4 Fév - 17:53

    Merci :**:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Casey Wakefield ▬ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» + le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
» Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible
» Ember Connolly ♣ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
» Rafaello-Ariana / Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est dy céder.
» [DC] Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder /// underco'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fraternities :: Create Your Character :: Les Dossiers d'Inscription :: Dossiers Acceptés-
Sauter vers: