AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

HELL YEAAAHHHH
Bon, les enfants ont fini de jouer et ont été punis.
Bon retour sur votre forum ♥️

Boss

Partagez | 
 

 Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be

Aller en bas 
AuteurMessage
Elvis Niels Erichsen
O M E G A Everyone has their own story

avatar

✎ DC : Jules D. Gainsbourg
✎ BLABLA : 108

MessageSujet: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Mer 2 Nov - 12:57




Elvis Niels Erichsen



Hello! Je me présente: Elvis Niels Erichsen. Je suis né le 8 janvier 1991, comme le King et je viens de Stockholm, quelque part en Suède, ce qui me fait aujourd'hui vingt ans. Côté cœur, je suis célibataire et attiré par les femmes, et un peu les hommes, mais c'est un secret. D'ailleurs, on dit de moi que je suis une personne plutôt discrète de ce côté-ci. Pour en finir avec cette introduction, sachez que je fais partie de la confrérie students et que je suis un personnage inventé.


dossier d'étudiant



TAILLE EN CM:POIDS EN KG:
ÉTUDES:ANNÉE:
MALADIE:JOB:
NIVEAU DE VIE:COMPLEXE:
STYLE (vestimentaire):POPULARITÉ: ★★★★





Des soucis avec ta famille ?

J’ai quitté le foyer familial dès 18 ans pour partir à l’étranger, par besoin d’indépendance. En réalité, c’est ma mère qui m’y a poussé pour vivre librement sa romance avec le meilleur ami de feu-mon père. C’était un militaire. Mis à part, je m’entend plutôt bien avec la fratrie.

Ton caractère

Tricher, verbe intransitif. Enfreindre les règles d’un jeu, agir d’une manière déloyale pour gagner ou réussir.
Ne vous y trompez pas, si je suis arrivé jusqu’ici, c’est bien grâce à ça. En effet, j’ai toujours eu une forte tendance au mensonge. Quel qu’il soit. Du simple vase cassé à mes préférences sexuelles, tout n’est qu’une vaste tromperie. C’est plus fort que moi, je suis le pire des opportunistes. Je fais quelques coups bas, je manipule, dans un instinct de survie. Je suis un grand bluffeur. J’ai toujours eu un don pour le poker, je suis joueur. En plus de ça, je sais observer. J’analyse, et je sais. Dieu merci, j’ai toujours eu des facilités intellectuelles.
Pourtant, cela m’a toujours porté préjudice. Je réfléchis trop : le pour et le contre, j’hésite, je suis indécis. Il m’arrive parfois de prendre une décision sur un coup de tête, et voyez où ça me mène : je suis arrivé à un stade où je me méfie de l’Homme. Ma confiance ne se gagne pas aussi facilement, moi-même, je ne l’ai pas encore acquise.
En plus de ça, je suis un vrai capricieux, jaloux, je suis un gamin. Je n’ai pas les pieds sur Terre. Je suis un grand rêveur, je vois la vie en grand. Peut-être parce que j’ai trop longtemps été rabaissé par mon père, j’ai développé un caractère compétitif et perfectionniste. Toujours plus exigent sur ma propre personne, je cache mon complexe d’infériorité derrière cette façade sarcastique et arrogante.. Au fond, je fais partie de ces taciturnes insouciants qui préfèrent le silence des livres.



vous irl

pseudo: Appelle-moi Zeus pingu
âge: dix-huit ans
fille [X] ou garçon [ ]
fréquence de connexion: 5/7
où avez-vous trouvé le forum: La lumière m'a guidé jusqu'à lui. Ou peut-être que c'était PRD.
avatar: Iwan Rheon, the handsome shark
est-ce un multi-compte?: Nope
commentaire: Monkey Slut !
code du règlement:
Spoiler:
 
Petit formulaire à remplir pour nous aider:
Code:
[color=red]❖[/color] Iwan Rheon • Elvis Niels Erichsen





© MISE EN PAGE PAR [K]



Dernière édition par Elvis Niels Erichsen le Jeu 3 Nov - 1:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fraternities.forumperso.com/t297-elvis-niels-erichsen-i-m http://fraternities.forumperso.com/t308-elvis-erichsen-uc
Elvis Niels Erichsen
O M E G A Everyone has their own story

avatar

✎ DC : Jules D. Gainsbourg
✎ BLABLA : 108

MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Mer 2 Nov - 12:58



ton histoire




Chapter I « I can run from it all, I can run ‘til I’m gone. »
« Ce fils de p***, on va lui faire la peau. »
Nikolaï, un freluquet d’une trentaine d’année, l’air mesquin me fixe d’un regard noir alors que son homme de main s’approche indiscrètement de moi. Je le devine, ils ne me veulent pas que du bien.
« Iannis, attrape-le ! »
Iannis, se jette à mes pieds. Ce grand baraqué digne d’une statue grecque batifole et d’un léger mouvement d’esquive, je suis hors de sa portée. Je prends mes jambes à mon cou. Pas besoin de jouer les superhéros, je sais comment cet affrontement se terminerait. « Elvis, 19 ans, retrouvé assassiné dans un quartier malfamé de la capitale. ». On en oublierait presque la crise économique sur l’édito du Moskovsky Komsomolets. J’analyse cet entrepôt miteux que nous aurions pu associer à ceux des films de mafioso et aperçois l’unique sortie. La grande porte métallique utilisée pour stationner les camions est restée entrouverte. Je file en poussant la montagne de muscle qui perd l’équilibre et s’écroule. Nikolaï lui fait signe de se relever, et les deux se mettent à ma chasse.
Je cours. Le plus rapidement possible. De toutes mes forces. L’adrénaline monte, mon cœur s’accélère et mes jambes ne répondent plus de rien. Elles sont devenues un organisme à part entière. Les pas de courses s’enchaînent comme si ma vie en dépendait, et je traverse la ruelle. Je heurte un container que je laisse volontairement s’écraser au sol pour ralentir mes assaillants, je saute au-dessus des poubelles entreposées et j’escalade habilement le grillage qui me séquestre. Après cinq insurmontables minutes de sprint, je discerne une Volvo noire et m’enfourne dedans. Sans doute que si je n’avais pas triché, ils ne m’auraient pas poursuivis.
Sans indication, la conductrice allume le moteur et démarre en trombe. Je peux encore percevoir les deux guignols tenter de rattraper mon carrosse, en vain. Les deux premières minutes du voyage se sont écoulées dans le silence. Enfin, appelons ça le silence, mais j’essayais tant bien que mal de stabiliser mon souffle. Ma respiration est saccadée, mes poumons brûlent. Mon battement cardiaque est si élevé que je peux entendre son écho dans mes oreilles. J’essuie une goutte de sueur qui ruissèle sur mon front et attrape l’inhalateur qui se trouve dans la boîte à gants.
« Encore une crise d’asthme ? », l’automobiliste rompt notre mutisme et je hoche positivement la tête en guise de réponse. « C’étaient qui les deux-là ?Des… Collègues. » La jeune femme appuie brusquement sur la pédale de frein. Dans un premier temps, je pensais qu’elle était, encore une fois, froissée par mon attitude, avant de calculer le feu tricolore devant nous. Elle profite de cet arrêt momentané pour me fixer dubitativement. « On peut savoir ce que t’as fait cette fois ? » demande-t-elle innocemment. Je me braque et l’envoie balader dans un russe catastrophique « Merde, Sacha, occupe-toi de tes affaires. ». Sacha, c’est cette fille. Elle est brune aux yeux bleus, moscovite, élancée, de trois ans mon ainée. Nous habitons ensemble dans la capitale russe depuis maintenant un an et quatre mois. Elle est un peu trop curieuse, mais elle me plait. « Une histoire d’argent, pas vrai ? ». Je ne lui réponds pas et reste silencieux jusqu’à la fin de notre périple. De toute façon, elle n’aurait rien voulu savoir.



Chapter II « Give me your hand and we’ll go somewhere »

« Bébé, nous sommes riches. » J’avais pris mon air de cow-boy pour lui dire ça. Sacha, qui cuisinait, a relevé la tête en pouffant de rire. « D’où tu sors, toi ? ». Je me rapprochais sensuellement de la brune pour l’entourer dans mes bras. « Je t’ai dit, je suis un dieu du poker. ». Elle eut un mouvement de recul, pour se décoller de mon étreinte avant de me questionner d’un air inquiet « Alors c’était ça, cet après-midi ?Ouais, mais j’ai remporté 50,000€. ». Dans une secousse de surprise, une assiette glissa de ses mains pour se briser à nos pieds. « C’est pas grave, on pourra s’en acheter plein d’autres.50,000€ ?! Ne te fous pas de ma gueule, Erichsen. ». Pour prouver mes dires à la jeune fille, je sortais quelques-uns des billets de 200€ que j’avais remportés plus tôt dans la journée. « Merde, comment t’as fait ? Je mens comme un arracheur de dent.Je veux bien te croire. Je n’arrive même pas à savoir si tu es sincère quand tu m’aimes. » Je l’embrassais dans le cou pour la rassurer « Arrête de dire des conneries. » Elle rigola encore une fois, avant d’ajouter pour me charrier « Love me tender, love me true. ». J’attrapais la casserole pour l’aider alors qu’elle déposait deux assiettes autour de notre petite table. « On peut partir à Las Vegas, j’gagnerai encore plus là-bas ! ». Un silence. « Et puis quoi encore. Tu as suffisamment risqué ta peau. En plus, je préfère Los Angeles. ». D’un air faussement boudeur, je soupirais, agacé « Va pour L.A. ». Elle me regardait comme nous regardons un gamin de cinq ans qui rêve de devenir pompier et rétorqua calmement « Pas la peine. Reprend tes études, c’est l’occasion rêvée. ». Je n’ai pas cherché à continuer la conversation. J’étais persuadé que mon investissement dans le jeu m’apporterait bien plus qu’un diplôme, quel qu’il soit. Nous avons diné, et la soirée a continué.



Chapter III « Tell me you are mine, I’ll be yours through all the years. »

Trois mois se sont écoulés avant que Nikolaï me mette la main dessus. Ce jour-là, je suis allé au Casino malgré l’interdiction qu’avait émise Sacha. Comme habituellement, j’ai joué au poker, et j’ai gagné. Et là fut mon erreur. Lorsque j’ai senti la main rugueuse de Nikolaï sur mon épaule, un frisson a parcouru l’intégralité de mon corps. Il s’est baissé pour me chuchoter quelques mots à l’oreille, à vous glacer le sang. « Petit, fallait pas refaire surface. ». D’un claquement de doigt, deux de ses fidèles hommes de main s’étaient postés autour de moi, saisissant avec force mes bras.
« Cette fois, on va te le faire payer. »
Les deux molosses m’ont soulevés et m’ont trainé malgré moi. « On peut trouver un arrangement, Niko, je trouverai l’argent. Non. Ce n’est plus une question d’argent, petit. C’est plutôt.. Tu vois, l’honneur. » J’ai essayé de me débattre, mais plus je m’agitais et plus les deux chiens me chaviraient. « Tu vas me tuer ? ». Il est resté sans voix quelques secondes, me dévisageant. Il avait ce regard glacial que les russes possédaient. Moi, j’avais hérité le mien de ma mère. Nous sommes arrivés à l’extérieur du casino et il a demandé à ses gardes du corps de me relâcher, avant d’ajouter d’un ton sec « Bien pire que ça. ». Et puis, il a disparu derrière les portes ornées du bâtiment.

Je me suis éloigné aussi rapidement que j’ai pu, guettant mes arrières. J’ai attrapé mon téléphone et j’ai composé le numéro de Sacha. Pressant le pas vers la voiture, j’entendais les tonalités résonner dans mes oreilles. C’était long, d’attendre, accroché à son répondeur. « Veuillez laisser un message après le BIP sonore. –biiip-. » Il ne manquait plus que ça, elle ne décrochait pas. « Merde, Sach’, on a des ennuis. Prépare tes affaires, je passe te prendre dans une heure. Surtout, n’ouvre à personne. ». Qu’importe. Je me débrouillerai pour la retrouver. Sacha finissait son service à 16h, et à 16h22 elle serait arrivée à notre appartement. J’ai ouvert la portière, j’ai sauté dans la voiture et j’ai traversé la ville aussi vite que j’ai pu.
16h47. Lorsque je suis arrivé dans notre quartier, la rue était bloquée par une foule inquiète, deux camions de pompiers et trois voitures de police. J’ai poussé les passants qui me bouchaient la vue et je me suis frayer un chemin vers le premier rang. La fenêtre de l’immeuble crachait des flammes ; c’était un spectacle digne du journal de 20h. Je me faufilais entre deux barrières, mais un homme en combinaison me stoppa net.
« Monsieur, vous ne pouvez pas passer. » J’étais complètement abasourdi, on me refusait l’entrée à mon immeuble. Ca n’était vraiment pas le moment, Sacha… Je relevais la tête vers le désastre et ça n’a fait qu’un tour dans ma tête. Je revoyais les souvenirs, et cette fenêtre. Cette fenêtre. « Putain… C’est chez moi. » Le pompier me repoussa derrière les barrières et d’un ton sec il ajouta « Monsieur, gardez votre calme. Nous devons tenter d’évacuer les victimes. » Et puis je l’ai regardé entrer dans la fournaise. J’ai jeté un coup d’oeil l’écran de mon portable et je n’avais toujours aucune nouvelle de mon amante. Les gens autour de moi chuchotaient. Ils parlaient d’une fuite de gaz. Fuite de gaz. Nikolaï. Sacha. J’ai reculé, calmement. Je me suis éloigné de la foule, j’ai regagné ma place dans le véhicule. J’ai attaché ma ceinture, j’ai regardé dans mon rétroviseur et j’ai démarré. La voiture a filé, et bientôt l’incendie n’était plus qu’un épais nuage de fumée au-dessus de la ville. J’ai roulé trente-deux minutes et je me suis arrêté. J’ai repensé à tout ça. Mon portable affichait inlassablement toujours la même chose. « 17h21. Pas de nouveau message. » Sacha. Peut-être avait-elle été prise dans les embouteillages. Peut-être que son portable n’avait plus de batterie. Peut-être s’était-elle sauvée sans m’attendre. Je suis entré dans l’aéroport, je me suis dirigé vers l’une des femmes derrière un comptoir et j’ai demandé un billet pour le premier vol vers Los Angeles.

Lorsque je me suis réveillé, j’étais aux États Unis. Je n’ai pas eu de nouvelles de Sacha.


© MISE EN PAGE PAR [K]


Dernière édition par Elvis Niels Erichsen le Ven 6 Jan - 12:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fraternities.forumperso.com/t297-elvis-niels-erichsen-i-m http://fraternities.forumperso.com/t308-elvis-erichsen-uc
Chloé Walters
S T U D E N T I am here to study normally

avatar

✎ BLABLA : 52

MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Mer 2 Nov - 13:48

Bienvenue, jeune homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fraternities-rpg.org/t230-chloe-walters#1045 http://www.fraternities-rpg.org/t242-chloe-walters-ses-fans-ses-detracteurs-ses#1136
Elvis Niels Erichsen
O M E G A Everyone has their own story

avatar

✎ DC : Jules D. Gainsbourg
✎ BLABLA : 108

MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Mer 2 Nov - 15:46

Merci demoiselle ! *w* Zhang Ziyi :bave:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fraternities.forumperso.com/t297-elvis-niels-erichsen-i-m http://fraternities.forumperso.com/t308-elvis-erichsen-uc
Christel
LUCIFER ♪ Membre du staff.

avatar

✎ BLABLA : 448

MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Mer 2 Nov - 15:47

IWAAAAAN :bave: Misfits :**:


Oh et j'aime ton prénom :heart:

Bienvenuuue ( =

_________________


★Lucifer
Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Mer 2 Nov - 16:56

HAAAAH un copain bi refoulé en première de médecine *O* tu seras mon nami
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Mer 2 Nov - 17:39

Welcome :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Jeu 3 Nov - 0:50

Bienvenue parmi nous! :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   Jeu 3 Nov - 16:41

WELCOME *_*
Si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas :)



Yeah,fiche validée!

❝ Level 1 cleared ❞

Bravo, je te souhaite la bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plairais ici et qu'on te verras encore longtemps C:

Maintenant que tu as passé cette étape, voila un petit récapitulatif de ce que tu devrais faire en premier sur notre forum:

@ Remplir tous les champs de ton profil
@ Faire ta fiche de liens [ICI] et si tu veux, celle pour tes rp [ICI]
@ Te créer un Formspring [ICI]

Et nous t'invitons également à créer un compte facebook pour ton personnage puis à le recenser [ICI]

Tout en bas du forum, tu retrouveras une catégorie réservée exclusivement à ton groupe où tu pourras discuter avec tes camarades et participer à la mise en place de divers événements. Il y a aussi la chatbox où tu peux discuter avec les autres membres qui se feront un plaisir de répondre à tes questions et te mettre à l'aise si tu te sens un peu perdu(e). Si tu veux un rang spécial, n'hésite pas à faire une demande [ICI]

Voila! Évidemment, beaucoup d'autres choses sont en place sur le forum, alors s'il y a des éléments qui te sont encore inconnus, n'hésite surtout pas à demander de l'aide. Je te souhaite d'agréables moments de jeu sur FRATERNITIES!


© MISE EN PAGE PAR SPARKLING SKY



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elvis Niels Erichsen - I'm not half the man I'd like to be
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zimbabwe Issues Half-Billion Dollar Bill
» Elvis Presley
» L'abominable elvis des neiges (13/02/12 à 17h23)
» Elvis, 20 ans.
» It's 106 miles to Chicago, we got a full tank of gas, half a pack of cigarettes, it's dark... and we're wearing sunglasses - Darius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fraternities :: Create Your Character :: Les Dossiers d'Inscription :: Dossiers Acceptés-
Sauter vers: